librairie indépendante à Poitiers

12/15 rue des Grandes Écoles 05 49 41 64 14
Quoi de neuf ?
Actualités
lundi 20 avril et après...

Amis lecteurs,

Nous espérons que vous traversez au mieux ce grand bouleversement collectif, et que la force que vous trouvez dans les livres vous y aide.

Vous êtes nombreux à vous inquiéter de la situation des librairies indépendantes, et à nous interroger sur les solutions que nous envisageons de mettre en place pour La belle aventure.

Comme pour tous les commerces non indispensables, notre activité s’est totalement arrêtée le 14 mars. L’ensemble de la chaîne du livre s’est rapidement mise à l’arrêt, et l’est encore. Même les plates-formes de vente à distance de libraires indépendants ont arrêté prises de commande et livraisons.

Le 19 mars, le Syndicat de la Librairie Française, faisant primer l’impératif sanitaire, s’est opposé à l’hypothèse d’une réouverture des librairies telle qu’évoquée par le Ministre de l’Economie. Récemment, une clarification juridique concernant la possibilité, pour un particulier, de justifier la sortie de son domicile pour aller retirer un livre commandé auprès de son libraire a été perçue par certains comme une incitation à reprendre l’activité ou une levée de l’interdiction totale d’ouverture. Il n’en est rien.

Nous savons, et l’intervention du Premier Ministre ce 19 avril n’a cessé d’aller en ce sens, que l’épidémie reste massive, et que notre responsabilité collective, pour espérer voir la situation évoluer le 11 mai, est de respecter jusqu’alors les consignes de confinement, dont l’arrêt des contacts non indispensables des personnes et des marchandises.

Vous êtes – nous sommes – impatients, et soucieux.

Nous apprécions votre désir de nous soutenir. Mais une activité réduite à du « click et collect » ne pourra compenser les pertes,  pas plus qu’un service non indispensable ne vaut de mettre des vies en danger. Nous n’aurons pas non plus recours aux bons d’achats : des promesses de ventes ne peuvent remplacer des pertes d’exploitation, et les conditions de reprises sont bien trop incertaines, pour vous comme pour nous.

Quels que soient nos bons sentiments, l’heure est au sang-froid.

Nous mettons tout en œuvre pour sauver La belle aventure, et notre passage récent en Société Coopérative d’Intérêt Collectif est une force pour partager les décisions et responsabilités.  Nous avons fait le nécessaire pour bénéficier des trois mesures essentielles mises en place par le Gouvernement : chômage des salariés, prêt garanti par l’Etat, fonds de solidarité. Nous espérons que des mesures importantes de subventionnement se mettront en place très rapidement pour faire face au surendettement que nous engageons aujourd’hui. Nous bénéficions de soutien, par le report des échéances, des distributeurs, des bailleurs, des administrations sociales et fiscales. Nous aurons donc, à court terme, les conditions financières de reprendre l’activité, avec toutes les précautions qui seront imposées pour la sécurité de tous, mais aussi toutes les incertitudes auxquelles nous expose cette situation inédite.

Nous espérons de tout cœur vous retrouver à partir du 12 mai !

C’est là que votre solidarité donnera une chance à la librairie de continuer à faire vivre un lieu indépendant, où nous rencontrer à travers les livres, et trouver ceux sur lesquels s’appuyer pour nous réinventer.

D’ici-là, portez-vous bien, préparez les listes de livres que vous attendez impatiemment de lire pour nous les commander dès réouverture, et nourrissez-vous aux « textes de crise » que nous avons choisi, avec quelques « libres lecteurs, libres lectrices », pour leur résonnance avec les nombreuses réflexions et émotions qui nous traversent en ces temps troublés.