librairie indépendante à Poitiers

12/15 rue des Grandes Écoles 05 49 41 64 14

Au Douze
Lus, appréciés, vivement recommandés …

Derrière le cirque d’hiver

Person, Xavier

Verticales, 12,50 €

Un entremêlement de propos recueillis au gré de rencontres ou de souvenirs, dans le métro ou le train, au travail ou dans la rue. Au fil des confidences d’amis ou d’inconnus, le désir de l’auteur d’entr’apercevoir les secrets de la vie des uns et des autres le renvoie à ses propres zones d’ombres, révélant certains non-dits familiaux liés à des engagements dans la Milice pendant l’Occupation.

Qu’elle n’est pas ma joie

Grondahl, Jens Christian

Gallimard, 15 €

Ellinor, 70 ans, vient de perdre son mari Georg. Elle décide de vendre leur maison de la banlieue bourgeoise de Copenhague, ce qui attriste ses beaux-fils, et de retourner vivre à Vesterbro, le quartier de son enfance. Elle s’adresse à Anna, son amie décédée quarante ans auparavant, à qui elle relate sa vie, de son enfance à aujourd’hui.

Traverser l’autoroute

Fleury, Maxime

Cheyne éditeur, 4 €

Vivant dans un camp de migrants installé au bord de l’autoroute, un enfant, âgé d’une dizaine d’années, tente de communiquer avec son père, de l’autre côté de la voie, car le flot continu des voitures les empêche de se rejoindre.

Hagard

Bärfuss, Lukas

Zoé, 18 €

Alors qu’il sort d’un grand magasin, Philip, pris d’une soudaine impulsion, commence à suivre une inconnue dans la rue. Mi-jeu mi-défi, ce geste improvisé devient progressivement malsain et menaçant.

Crépuscules

Casséus, Joël

Le Tripode, 16 €

Huit personnages se sont exilés dans une zone extra-légale qui se situe en marge d’un pays sans nom rongé par la guerre. Premier roman.

Cette nuit

Schnerf, Joachim

Zulma, 16,50 €

Salomon, un vieil homme, fête pour la première fois la Pessah sans son épouse, Sarah. Les souvenirs ressurgissent et dessinent le portrait d’une famille haute en couleur.

Une longue impatience

Josse, Gaëlle

Noir sur blanc, 14 €

En Bretagne, la veuve d’un pêcheur épouse en secondes noces le pharmacien du village. Son fils, issu de son premier mariage, ne parvient pas à trouver sa place dans cette nouvelle famille et choisit de partir en mer, comme son père. Une longue attente commence alors pour la narratrice qui, pour tromper son ennui, imagine le grand banquet qu’elle offrirait afin de fêter le retour de son enfant.

LaRose

Erdrich, Louise

Albin Michel, 24 €

Dakota du Nord, 1999. Au cours d’une partie de chasse, Landreaux Iron tue accidentellement Dusty, le fils de 5 ans de son ami Peter Ravich. Horrifié, il décide de respecter une ancienne coutume de sa tribu indienne et offre son plus jeune fils, LaRose, aux parents en deuil. Cette décision, mise en parallèle avec un événement similaire survenu dans les années 1840, bouleverse les deux familles.

Le traquet kurde

Rolin, Jean

P.O.L, 15 €

En 2015, un ornithologue du Puy-de-Dôme tente de comprendre comment le traquet kurde, une espèce jamais vue en France, est arrivé dans sa région. Il se lance sur les traces de l’oiseau et se rend dans les montagnes du nord de l’Irak. Son périple est émaillé de rencontres et de surprises.

Bye bye, bird

Garcia, François

Verdier, 14 €

Au milieu des années 1960, Paco, le narrateur, et ses camarades débarquent à Bristol pour un séjour linguistique. Rapidement, un malaise s’installe au contact de familles anglaises issues de la société victorienne, tandis que le jeune homme découvre un monde nouveau marqué par le rock, le rhythm’n’blues, les codes vestimentaires décalés et le désir d’une liberté sexuelle qui s’affirme.

L’étang

Bennett, Claire-Louise

Ed. de l’Olivier, 19,50 €

Une jeune femme au nom et au passé inconnus a tout abandonné pour changer de vie. Installée dans une campagne qui ressemble à l’Irlande, elle occupe une maison près d’un étang. Entre les tâches domestiques et l’observation de la nature, elle entretient avec le monde extérieur une relation de plus en plus intense.

Tristan

Boulay, Clarence

Sabine Wespieser éditeur, 18 €

Déçue de laisser Léon à quai, Ida embarque sur l’île de Tristan avec onze autres passagers. La communauté, loin du monde extérieur, vit dans un équilibre précaire. Un huis clos où l’amour le dispute à l’attente et à la solitude. Premier roman.